Est-il possible de réduire la surpopulation des urgences ?


Est-il possible de prévoir les grandes épidémies ?

Comment est-ce que toutes ces grandes épidémies et ces maladies infectieuses naissent-elles? Il y en a énormément en plus. Il y a la dengue, le chikungunya, la grippe, le paludisme, la tuberculose, le sida et plein d’autres maladies encore.

Même si on est vaccinés, on n’est jamais vraiment à l’abri de toutes ces maladies, malheureusement. Tout le monde tombe malade peu importe son rang social ou son portefeuille. Si on pouvait être prévenus bien à l’avance qu’il y aura des grandes épidémies, on pourrait  éventuellement mieux se protéger. Mais comment savoir?

Comment se protéger des grandes épidémies

Des professionnels de la santé, notamment Samuel Alizon par exemple, qui est biologiste nous dit que nous pouvons tout de même espérer. En quoi? En fait il y a eu, selon lui, une nouvelle utilisation des médicaments en l’occurrence les antibiotiques.

Quel lien avec les grandes épidémies ? Un mauvais usage des antibiotiques risque fort d’affaiblir le système immunitaire au lieu de le renforcer. Ensuite, il y a eu des progrès au niveau des recherches pour lutter contre les bactéries. Il faut prendre beaucoup de précautions pour se protéger des grandes épidémies. Ce n’est pas chose facile parce que cela peut tout simplement être dû à un virus circulant dans l’air ou un foyer infectieux.

Une prévention serait-elle possible ?

Ce serait vraiment pratique de savoir à l’avance quelles grandes épidémies nous attendent. Mais c’est très difficile de savoir. C’est comme pour prévoir un tremblement de terre. Mais c’est encore plus compliqué de prévoir quelles grandes épidémies vont arriver. Comment faire alors? De gros mathématiques entrent en jeu. Mais cela reste tout de même difficile de rationaliser les résultats. Les grandes épidémies peuvent arriver par un vecteur en particulier et tout le monde s’immunise contre. Mais elles peuvent revenir peu après par un autre vecteur. C’est pourquoi il est très délicat et difficile de prévenir les grandes épidémies.